Notre actualité

Communiqué de Presse 15.11.2021- Les professionnels de santé du Pays de Redon questionnent l’implantation des cabines de téléconsultation !

Les professionnels de santé du Pays de Redon questionnent l’implantation des cabines de téléconsultation 

 

Il y a une dizaine de jours, des professionnels de santé du territoire ont été informés par voie de presse de l’implantation prochaine d’une « borne de télémédecine » sur la commune de Massérac. Face aux difficultés d’accès aux soins des patients, cette pratique se développe sur le territoire national. Pour le Docteur Moutel, également Président de la Communauté Professionnelle Territoriale de Santé Pays de Redon, ce dispositif de téléconsultation à l’initiative de promoteurs privés représente « un pansement sur une jambe de bois », qui ne permettra pas à terme d’assurer la continuité des soins.

 La CPTS s’est constituée sur le territoire de Redon « pour concevoir des solutions pensées par les professionnels de santé en collaboration avec les acteurs de santé du territoire. » nous explique le Dr Moutel. En effet la CPTS, créée courant de l’année 2021, a l’ambition de promouvoir l’exercice coordonné avec l’ensemble des professionnels de santé du territoire. 

L’une des missions prioritaires de cette organisation est l’accès aux soins : « Des réflexions sont en cours, nous sommes en train de structurer des réponses pour la population. Nous souhaitons garantir de la continuité dans le parcours du patient et de la qualité dans sa prise en soin.» explique-t-il. « Nous comprenons le désarroi des patients sans médecin traitant, nous le rencontrons encore trop souvent, c’est une des raisons pour laquelle nous nous sommes fédérés en CPTS : pour résoudre ces difficultés ! Nous nous engageons ensemble pour la population. » 

A ce jour, la CPTS oeuvre pour coordonner la réponse des « soins non programmés : il s’agit des requêtes urgentes des patients qui cherchent à consulter dans les 48heures sans pour autant relever des urgences. Les travaux aboutiront l’année prochaine avec un logiciel connecté entre l’hôpital, les professionnels de ville et le Service d’Accès aux Soins du centre 15. Dr Moutel insiste : « Pour les professionnels du territoire, il n’est pas question de laisser les cabines de téléconsultations devenir la norme dans le monde rural. ». 

En effet, le manque de concertation sur ces questions sensibles peut compromettre les initiatives en oeuvre. Les professionnels de santé demandent de la cohérence dans la stratégie de santé menée sur le territoire de Redon. 

Forts de l’expérience de la crise sanitaire, les médecins du territoire connaissent les limites de l’usage de la téléconsultation. A l’heure où tout le monde prône un travail collaboratif autour du patient, le recours à un professionnel déconnecté du territoire questionne. « Nous ne souhaitons pas tendre vers une marchandisation de la santé. Cela ne correspond pas à nos valeurs ni à notre vision de la médecine générale. » souligne le Dr Moutel.

D’autres professionnels de la CPTS témoignent en ce sens : 

« Notre travail est fondé sur la qualité d’un contact humain réel. Notre approche est centrée sur le patient avec des acteurs de proximité qui le connaissent et se connaissent entre eux. Ce n’est pas permis par une cabine de téléconsultation avec des médecins qui ne connaissent ni le territoire, ni l’historique des patients. » 

« Nous ne craignons pas la concurrence, nous demandons simplement de la cohérence ! » 

« Si les cabines de téléconsultation remplacent la présence de médecins, cela sera un appauvrissement des territoires, et de la qualité des consultations. C'est une solution au rabais qui ne satisfera ni les patients, ni les professionnels de santé du pays de Redon. » 

Par ailleurs, les différents échanges entre la CPTS, la CPAM et l’ARS ont permis de découvrir que d’après le dernier avenant de la convention médicale, ces téléconsultations pourraient ne pas être remboursées par l’assurance maladie. Selon ce texte, paru au Journal officiel au mois de septembre, les téléconsultations de médecine générale s’adressent en effet aux patients « n’ayant pas de médecin traitant désigné et en l’absence d’organisation territoriale », ce qui n’est pas le cas sur le territoire de Redon Agglomération, couverte par la CPTS Pays de Redon. 

Les membres de la CPTS vont poursuivre leurs démarches pour améliorer l’accès aux soins et plus largement à la santé à la population de son territoire d’intervention. Les membres de la CPTS souhaitent instaurer un dialogue systématique pour favoriser la cohérence concernant l’offre de santé du territoire. 

La CPTS appelle de ses voeux les élus et les acteurs du territoire à la contacter pour échanger sur ce type d’initiatives. 

 

Pour la CPTS Pays Redon, Dr Antoine Moutel, Président

 

Contact presse :

 Ludivine GAUTHIER Coordinatrice de la CPTS du Pays de Redon 

06.75.06.74.55 ;

Coordinatrice.cptspaysderedon@gmail.com